Quartier Kouroula, ville de Labé Rep. Guinée
+1234567890
contact@communelabe.org

HISTORIQUE

Labé la Belle , Située sur les hauteurs de l’axe central du massif du Foutah- Djallo, à 430 Km de la capitale Conakry, Elle fut fondée vers 1755 par Alpha Mamadou Cellou connu sous le nom de Karamoko Alpha, un important chef religieux. Labé est le chef-lieu de la région administrative du même nom et de la préfecture. La commune urbaine de Labé s’étend sur 312 Km2 et présente un relief où dominent des hauts plateaux correspondant à des hauts bassins versants, zones de partage des eaux. En dehors de quelques monts isolés, la commune offre un paysage peu accidenté .Cependant, les bordures Est de cette zone centrale sont vallonnées suite à la ramification des différents cours d’eau qui prennent leur source aux alentours de la ville de Labé. Labé jouit également d’un climat tropical adouci  par l’altitude et caractérisé par :

  • L’alternance de deux saisons : une saison pluvieuse d’aout à octobre et une saison sèche de novembre à mars,
  • Une pluviométrie  dont la moyenne varie entre 1.300 et 1.600 mm pour environ 150 jours de pluie, avec un maximum au mois d’aout,
  • Une température moyenne annuelle de 21°C, avec un maximum en mars/avril de 35°C, et un minimum en décembre / janvier de 6°C à 10°C.

De par son climat doux, sa végétation et son relief diversifié, Labé offre aux visiteurs un paysage souriant et pittoresque qui vient s’ajouter à d’autres beautés artistiques et culturelles qu’il  est intéressant de découvrir : chute de Sounsouré, carrière de Thialakoun, grotte de Pammé Hamady…

La Tolérance et le progrès : deux valeurs fortes

Avec une population accueillante et dynamique de près de 100.000 habitants, la commune Urbaine de Labé créée en 1991 en tant que collectivité territoriale, est aujourd’hui un grand centre économique et culturel.

Aujourd’hui découpée en 28 quartiers : 12 quartiers urbains et 16 quartiers ruraux, Labé a connu une grande évolution compte tenu du temps, des reformes politiques et de la croissance démographique.

L’islam est la religion dominante avec de nombreuses mosquées implantées un peu partout dans la localité. Mais on note également l’existence, depuis la période coloniale, de deux églises catholiques et protestantes qui vivent en harmonie avec les frères musulmans.

L’éducation s’y développe et se diversifie de plus en plus en plus de 30.000 élèves fréquentent des établissements primaires, secondaires et professionnels. Aux anciennes formes d’enseignement (études coraniques et écoles publiques) viennent s’ajouter depuis 1985 des écoles privées et des écoles maternelles.

Par ailleurs, la surveillance sanitaire est assurée par un hôpital régional, des postes médicaux et des centres de santé auxquels s’ajoutent des cabinets privés et ce, à la grande satisfaction des populations de Labé.

Une activité économique variée

Agriculture et cueillette : A Labé, comme dans tout le Foutah Djallon, le travail agricole est partagé entre les tapades, situées à l’intérieur des concessions, et les champs extérieurs. Les cultures vivrières les plus pratiquées sont le fonio, l’arachide, le mais et le manioc. Les rendements sont faibles à cause de la pauvreté des sols.

Par contre les cultures maraichères et fruitières font l’objet d’un commerce florissant : Pomme de terre tomate laitue, chou, oignon, mangue, orange, banane, avocat, mandarine,…

La cueillette est pratiquée essentiellement par les femmes  et les enfants : grains de néré, feuilles d’indigo, fleurs de jasmin achetées par une fabrique de parfum et dérivés devers  située à 7km au Nord de la ville.

Artisanat : l’artisanat regroupant plusieurs corps de métier est très développé : forgerons, bijoutiers, tisserands, teinturières, potières, cordonniers et tailleurs, rivalisent d’ardeur dans l’expression de leur génie créateur.

Commerce : Labé est un important  centre commercial. Le marché central et les marchés hebdomadaires constituent un cadre privilégié pour les échanges commerciaux. Ces marchés fonctionnent comme ré-distributeurs de produits finis par la ville et comme collecteurs de produits agricoles et de la cueillette des zones rurales, qui visent, soit le marché de consommation de Labé, soit le transit pour d’autres destinations, voire les pays voisins.
Personnalités liées à la ville

  • Saifoulaye Diallo, homme d’État, ancien Président de l’Assemblée nationale pendant la première République.
  • Cellou Dalein Diallo, homme politique et ancien Premier Ministre de la Guinée. Chef de file de L’opposition.
  • Siradiou Diallo, journaliste et homme politique.
  • Yacine Diallo, premier député à représenter la Guinée à l’Assemblée nationale française.
  • Binta Pilote, colonel, pilote d’hélicoptère et députée.